Le Chalet Impérial Tivoli  (1857-1861) - Plombières les Bains (88)

Plombières les Bains


Station thermale
connue depuis l'Antiquité romaine, Plombières-les-Bains acquit sa notoriété sous le Premier et le Second Empire.
De 1798 à 1814, plusieurs membres de la famille Bonaparte y effectuèrent des séjours répétés : Madame Mère (1801), Pauline (1800 et 1806), Louis (1804), Joseph et sa femme Julie (cinq séjours entre 1800 et 1811), Hortense et Joséphine (cinq séjours de 1798 à 1814).
Connaissant la réputation de la station en matière de traitement de la stérilité, la future Impératrice s'y rendit en 1800 et en 1801 dans l'espoir de donner une postérité à son époux.
Quant à Hortense, c'est là qu'elle apprit la nouvelle de l'abdication de Louis et la perte de sa couronne. Les noms de ses édifices et de ses rues sont évocateurs: la rue Stanislas, les places Napoléon III ou Beaumarchais, l'Espace Berlioz ou encore la rue Benso Di Cavour. 
Outre la famille impériale
nombre de personnalités de l'époque vinrent y goûter les joies du thermalisme : Bernadotte et sa femme Désirée Clary, les maréchaux Coulaincourt, Clarke, Ney, Oudinot, la princesse Stéphanie de Bade, Madame Récamier, etc. En dépit de visiteurs prestigieux, Plombières retomba doucement dans l'oubli après la chute de l'Empire. Napoléon III, à partir de 1856, fut l'artisan de sa renaissance. Suite au décret napoléonien du 12 juin 1811 nationalisant les établissements thermaux de la ville, l'Empereur créa en 1857 une Société anonyme d'exploitation afin d'y développer de nouvelles structures d'accueil et de restaurer les anciennes.
Durant son règne
il se rendit par cinq fois dans la cité vosgienne pour des cures nécessitées par son état de santé. S'installant dans un petit hôtel du XVIIIe siècle, « Le Bain Stanislas », aujourd'hui connu sous le nom de Bains des Dames, il demeura ensuite au Pavillon des Princes (actuel Bain Stanislas), édifice dont la simplicité est toujours une source d'étonnement pour le visiteur. C'est dans cette résidence qu'eut lieu le 21 juillet 1858 la célèbre entrevue avec Cavour qui décida du sort de l'Italie.
Les Thermes Napoléon, dont la première pierre fut posée par l'Empereur lui-même le 22 juillet 1857, accueillent toujours les curistes, tandis que le Parc Tivoli aménagé selon sa volonté constitue un lieu de promenade idéal. Parmi les vastes travaux d'urbanisme entrepris à la demande de Napoléon III, il est encore à signaler la construction d'une église néo-gothique inspirée de Viollet-le-Duc. 
 
Karine Huguenaud
Infos Pratiques
Acces
 
Par la route, le train, l'avion 

 ACCÈS ROUTIER 

 Liaisons Vosges : Gare Routière de Remiremont - Place des Martyrs de la Résistance - 88200 REMIREMONT - Tél. 03.29.62.43.44 
Pour faciliter vos déplacements le Conseil Départemental des Vosges a créé LIVO, un réseau de transport en commun. 
Tél n° vert pour consulter les horaires : 0800 088 010 - Site Internet : https://www.simplicim-lorraine.eu/fr/part3/lignes-regulieres/1016 
 
Liaisons Haute-Saône : Service Transports routiers régionaux - Unité territoriale de la Haute-Saône - Espace 70 - 4A rue de l'Industrie - CS 20413 - 70014 VESOUL CEDEX - 
Tél 03.84.95.78.80 
Site Internet : http://viamobigo.fr/Train-car-bus-tram/CARS/Haute-Saone 

 ACCÈS FERROVIAIRE 
 Remiremont à 2h40 de Paris ! 
Gare TGV EST EUROPÉEN : Remiremont n'est plus qu'à 2h40 de Paris avec 2 allers-retours par jour proposés. 
 
La gare de Remiremont s'est modernisée pour proposer des systèmes d’information à destination des voyageurs (signalétique, sonorisation en gare, téléaffichage) et une mise en sûreté du site (vidéosurveillance, contrôle d’accès). 
Service voyageurs - Place des Martyrs de la Résistance - Contact TER LORRAINE : Tél. 0 800 870 529 
http://www.ter.sncf.com/lorraine 
 
PAR AVION 
 Aéroport de Mulhouse-Bâle à 1h45 
 Aéroport de Bâle-Mulhouse - 68304 SAINT LOUIS CEDEX 
Tél : 03 89 90 31 11 - Fax : 03 89 90 25 77 
Site web

Site:
www.plombieres-les-bains.fr